Comment rembourser ses dettes ?

dette

Pour atteindre la liberté financière, nous devons assainir nos finances et créer de nouvelles habitudes. Le fait de se libérer des dettes est une étape importante.

La dette : un gouffre sans fond

Une dette est une somme d’argent que nous devons. Elle peut nous empêcher d’évoluer avec l’esprit libre et devenir un frein à notre épanouissement. C’est comme si nous avions placé un boulet à nos pieds !

Un emprunt d’argent à des proches peut avoir un effet encore plus pervers. Nous nous mettons en effet une pression encore plus forte pour arriver à rembourser cette somme. La peur et le stress à l’idée de ne pas y arriver peuvent attirer à nous des circonstances qui nous empêchent de rembourser[1].

Certaines personnes préfèrent se masquer la réalité. Elles sont prêtes à s’offrir de beaux voyages (pourquoi pas à crédit ?) ou des objets dont elles n’ont pas vraiment besoin. Mais ce déni peut finir par conduire à la ruine par une spirale négative : souscrire des crédits à la consommation pour payer des échéances d’autres crédits.

Certains courtiers se sont même fait une spécialité de proposer la solution miracle : des crédits de restructuration, censés regrouper l’ensemble des crédits en diminuant les échéances mensuelles de remboursement. Mais en augmentant la durée de remboursement de plusieurs années et en élargissant les garanties demandées, ces « solutions » ne font que refermer le piège.

[1] Nous développerons dans ce blog des articles sur la loi de l’attraction.

Se fixer un plan de remboursement

Pour vous libérer financièrement, je vous invite à examiner la charge mensuelle que représentent vos crédits et à étudier toutes les capacités de remboursement de ces sommes.

Pour apurer vos dettes, je vous conseille de vous fixer une ligne de conduite et des objectifs annuels ou mensuels de remboursement, qui vous aideront à mener à bien votre projet. Lorsque nous avançons sans avoir planifié nos remboursements, nous avons en effet tendance à reporter notre engagement à plus tard.

Au contraire, en planifiant notre remboursement, il nous suffit de suivre le plan sans y réfléchir de nouveau : notre esprit est libéré et nous pouvons nous consacrer à des projets pleins de sens.

Même si votre capacité de remboursement est faible, le fait de mettre en place un virement automatique mensuel, par exemple, vous permettra de faire un pas supplémentaire vers la liberté financière.

Eviter de contracter de nouveaux crédits

Nous devons éviter autant que possible les nouveaux crédits (exception faite éventuellement pour l’acquisition d’un actif immobilier[1]). Un moyen simple : se demander si l’objet de notre financement nous est vraiment indispensable.

Par exemple, nous disposons d’une somme de 10 000 euros. En nous servant d’apport, elle pourrait nous permettre de souscrire un crédit pour acheter une luxueuse voiture neuve. Mais pourquoi ne pas acheter une voiture d’occasion moins luxueuse, sans crédit ?

Je souhaite par ailleurs attirer votre attention sur le discours vendeur des établissements bancaires qui nous disent : « Les taux n’ont jamais été aussi bas, profitez-en ! ». En effet, les taux sont historiquement bas, mais les banquiers oublient de nous dire que, actuellement, l’inflation est quasi-inexistante. Le différentiel entre le taux réel du crédit (par exemple, 2%) et l’inflation réelle (par exemple, 1%) est donc plus important que lorsque les taux étaient à 4% et l’inflation à 3,5%.

[1] Nous en reparlerons dans ce blog.

Dette remboursée = liberté retrouvée

Il y a quatre ans, j’ai pris la décision de solder toutes les dettes de notre foncière. Nous avions 15 millions d’euros de crédit, il ne nous en reste plus que 400 000 à ce jour. Nous avons remboursé 14,6 millions d’euros en quatre ans !

Pour cela, nous avons cédé de nombreux actifs immobiliers (appartements, maisons). Notre foncière est aujourd’hui moins importante, mais nous sommes désormais libres de toute contrainte financière. Nous n’avons plus de compte à rendre à nos banquiers : quel sentiment de liberté !

Dans les temps d’incertitude où nous entrons (fragilité des banques, risques au niveau de l’endettement des états ou du système financier international…), le fait d’avoir retrouvé notre liberté financière nous permettra de saisir les opportunités d’acquisition ou de création d’entreprises porteuses de sens quand elles se présenteront.

 

Vous aussi, en réglant vos dettes progressivement sans recréer de nouveau crédit, vous vous sentirez beaucoup plus libres. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à regarder notre vidéo : Comment se libérer de la pression bancaire ?

Avez-vous déjà commencé à rembourser vos dettes ? Racontez-nous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *