Faire confiance aux experts financiers ?

bourse
Nous écoutons souvent l’avis de soi-disant experts ou spécialistes dans le domaine financier. Mais attention à ne pas surestimer leurs compétences…

Les médias économiques et financiers

Avant d’introduire ma société en Bourse, nous avons utilisé les services d’un attaché de presse. Il apportait des articles pré-écrits par nous-mêmes. Les journalistes rédigeaient ensuite les articles par rapport à ce que nous leur avions expliqué et, le plus souvent, ils se contentaient de recopier le dossier de presse sans prendre la précaution de vérifier le moindre élément…

Nous avons tendance à nous en remettre à l’avis des professionnels ou journalistes de tel ou tel journal financier. Pourtant, comme le note l’un de mes proches, « le Titanic a été construit par des professionnels et l’arche de Noé par des amateurs » !

Les banquiers

J’ai le plus souvent réalisé d’excellentes opérations immobilières parce que je me suis laissé guider par mon feeling, mon intuition, le fait de comprendre les mécanismes. Alors que les banquiers m’ont fait perdre beaucoup d’argent.

Après l’introduction en Bourse de ma société, nous avons par exemple placé à titre personnel plusieurs millions d’euros dans des produits financiers élaborés qui devaient nous faire gagner beaucoup. Je m’étais rendu compte que les études qu’on nous présentait étaient basées sur des rendements passés, mais « eux, les spécialistes, ils doivent savoir », me suis-je dit à l’époque.

Nous étions suivis par des cellules spécialisées en banque privée (à Paris) et pourtant les rendements n’ont pas été au rendez-vous. La Bourse, qui ne devait pas baisser, a finalement chuté… Nous avons donc choisi de retirer nos fonds de ces cellules spécialisées et de les placer nous-mêmes sur des produits financiers plus simples, plus compréhensibles et, au final, plus rentables…

Les conseillers de clientèle bancaire

Ma maman souhaite vendre un produit d’assurance-vie bancaire. « Où vont aller les fonds ? » : comment, pourquoi, la banque veut tout savoir. C’est quand même son propre argent, le fruit de quarante ans de travail de mes parents ! Maman m’appelle : « Le banquier me conseille de réinvestir dans tel ou tel produit », m’explique-t-elle. Je lui conseille de refuser et de diversifier autant qu’elle peut ses placements. « Oui, mais ils insistent ! », me répond-elle.

Les conseillers qui travaillent en agence peuvent être dangereux : ils ont des objectifs à atteindre. Certains mois, ils sont sommés de vendre des PEL, d’autres des assurances-vie ou des parts sociales de leur banque. Les ventes se font alors sans se préoccuper des objectifs patrimoniaux des clients, qui peuvent être en totale contradiction avec le produit vendu.

N’oublions jamais que la banque n’est pas là pour nous faire gagner de l’argent mais que nous sommes là pour faire gagner de l’argent aux banques…

La Bourse

Il y a quelques années, les médias financiers nous expliquaient que les meilleurs placements financiers  sur dix ou quinze ans se faisaient en Bourse ! Mais le client qui a acheté du CAC40 en l’an 2000 se retrouve en 2016 avec moins d’argent qu’il a placé seize ans plus tôt !

Aujourd’hui, des vendeurs d’actions nous présentent donc les choses différemment : « Sur trente ans, les actions sont plus performantes que d’autres placements ». À condition bien évidemment que les performances passées se reconduisent à l’avenir… Je ne veux pas dire que toutes les actions sont à proscrire. Certaines sociétés peuvent en effet être très performantes, mais, d’une manière générale, la vente des produits boursiers ne se fait pas dans l’intérêt des clients.

Pour ma part, compte tenu de l’instabilité économique et financière, je privilégie des actifs tangibles : l’immobilier, les terres agricoles, l’or physique.

Après toutes mes expériences, j’en ai conclu qu’il est préférable de faire confiance à son intuition et à son jugement plutôt qu’à de pseudo-experts ou journalistes économiques.

Et vous, faites-vous confiance aux experts financiers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *